Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

littératures et poésies contemporaines

older | 1 | (Page 2)

    0 0

    band-delaunay-1
    En ce moment où ce n'est tout de même pas encore totalement has been d'offrir des livres, Libr-retour sur des œuvres remarquables que nous n'avons pas encore eu le temps, hélas, de recenser - ou que nous n'avons pu que signaler... Et comme ces deux dernières années ont été foisonnantes, nous vous offrons plusieurs livraisons d'invitations au voyage livresque (ordre chronologique). Voici la deuxième : lire la première. ► Emmanuèle JAWAD, Plans d'ensemble, PROPOS2ÉDITIONS, printemps 2015, 76 pages, 13 €, ISBN : 978-2-912144-95-9. D'emblée, le texte affirme ce qu'il est : "l'épuisement d'un lieu par ajouts, superpositions de fragments". Le creuset textuel est agencement de plusieurs lieux (Berlin, Leipzig, Dresde, Prague), de photographies et de références filmiques (Jim Jarmusch, Alfred Hitchcock), de micro-récits autour de la figure centrale d'Anna... Hantés par Berlin Alexanderplatz et Anna Karénine, oscillant entre Histoire et histoires, les poèmes de 13 vers nous saisissent dans ce qu'il faut bien appeler leur fascinant objectivisme.   ► David SILLANOLI, Courir après Ouma Kapal, Al dante, automne 2015, 216 pages, 17 €, ISBN : 978-2-84761-743-6. Voici un livre que l'auteur a écrit comme il lit : à saute-moutons, en toute désinvolture. Un "roman d'aventure sf gothique et un peu gore" (p. 83) écrit depuis le monde des fantômes. Où l'on fait la connaissance de la Ferance, qui "joue un rôle important dans l'histoire mondiale post-régé par l'influence de sa culture et de ses valeurs démocratiques, racistes et gastronomiques" (35).   ► Charles PENNEQUIN, Les Exozomes, P.O.L, mars 2016, 224 pages, 13 €, ISBN : 978-2-8180-3866-6. "la poésie est une épingle à nourrice sur la bedaine de l'humanité" (70). "le nouveau, c'est pas forcément du côté des forces de l'art, si l'art sert au pouvoir et aux politiques. si l'art est une façon d'écraser l'autre" (201). Quoi de neuneuf du côté des zumins ? Il y a de l'autre dans les autres comme dans moi... Les exozautres comme les exo-moi sont des exozomes "nourris aux certitudes"... Chacun en prend pour son grade : "combien de lecteurs-crapauds se pensent près de tel auteur ? combien sont-ils comme ça à penser que c'est eux qui ont ainsi pensé, alors qu'ils n'ont rien pensé du tout ?" (46)... Et de l'autre côté, ce n'est guère mieux : "écrivain est un gros mot. écrivain c'est déjà se la péter un peu cénacle" (165)... Il faut lire ce roman-poème plein de foulosophie carnavalesque sur "la race humaine" et son histoire...   ► Frank SMITH, Le Film des visages, éditions Plaine page, coll. "Connexions", printemps 2016, 112 pages, 10 €, ISBN : 978-2-910775-92-6. qu'est-ce enfin que de "donner la parole à la minorité en nous-mêmes" ? (p. 60). "La poésie rythme l'action" (p. 20). Quelle action ? Celle d'un peuple tout entier, lors du printemps égyptien, un peuple qui s'ouvre les possibles. Même si "le processus échoue toujours sur la terre" (45), il reste toujours "le visage réfléchissant des peuples" (62)... TOUT VISAGE EST UNE POLITIQUE (81). Cet Agencement Répétitif Névralgique (ARN) qui zoome sur les visages rythme le souffle épique/lyrique/pathétique d'un peuple en devenir. Et NOUS sommes avec eux !   ► Laura VAZQUEZ, Oui, éditions Plaine page, coll. 'Les Oublies", printemps 2016, 82 pages, 5 €, ISBN : 978-2-910775-95-7. "Ma poésie ne décrit pas les impressions" (p. 40). Que voit-on de la vie "à travers une vitre" ? Un trou ? Un mur ? "Je suis une bête dans l'histoire", dit-elle... Dans cet Agencement Répétitif Déréalisant (ARD), tout tombe, y compris sous le sens - ou hors du sens d'ailleurs. Inexorable chute universelle. Tempus fugit.   ► Thomas Déjeammes, Et faire à partir de l'explosion, Plaine page, coll. "Les Oublies", printemps 2016, dépliant, 5 €, ISBN : 978-2-910775-94-0. Tu te lèves, le haut se déplie. Tu lis dans le tournoiement de l'explosion. "le monde n'a pas changé le 11 septembre 2001 Olga le monde t'a changée chaque jour dans ta répétition et ta reprise pour toujours beau pour toujours bleu tu penses Olga non ton monde n'a pas changé le 11 septembre Olga". Et de lien en lien tu passes d'une performo(t)sonance à une autre de Kraums Notho : vimeo.com/165849032, https://vimeo.com/165850553...   ► Christophe MANON, Au nord du futur, NOUS, été 2016, 112 pages, 15 €, ISBN : 978-2-370840-35-6. "ÉTRANGERS DANS LA LANGUE écartelés entre deux siècles les pieds au nord du futur nous savons le goût du désastre où quelque chose de stellaire a disparu" (p. 19)... Cette nouvelle utopographie est écrite au futur antérieur par et pour un NOUS - l'emploi de cette personne étant chose devenue suffisamment rare pour qu'on la signale. Et la constante invention verbale et/ou graphique nous emporte...

    0 0
  • 06/15/17--11:25: [News] Libr-news
  • band-kaleidoscope
    Vos derniers RV de juin, en direct ou en images, de lectures publiques en lectures privées : autour des poétiques de l'excès (Amandine André et AC. Hello), de Christian Prigent... d'Yves Charnet, d'auteures publiées chez Lanskine... d'auteurs surprises lors de la clôture des États généraux de la poésie à Paris... ► Pour revenir en images sur la soirée du 10 mai dernier, proposée par Remue.net à la Maison de la poésie Paris : "Poétiques de l'excès", avec Amandine André et A.C. Hello : voir. ► En librairie, la somme issue du Colloque international de Cerisy sur l'œuvre d'un contemporain majeur : Bénédicte Gorrillot et Fabrice Thumerel dir., Christian Prigent : trou(v)er sa langue (Hermann, 550 pages et une bonne vingtaine de reproductions). Premier bilan sur les recherches déjà engagées, surtout à partir des années 1985-1990, et portant sur quarante-cinq ans d’écriture, que la réflexion ait concerné Christian Prigent en tant qu’auteur d’une œuvre personnelle protéiforme expérimentant tous les domaines (poésie, essai, roman, théâtre, entretien, traduction, chronique journalistique, lecture de ses textes) et dont il a su déplacer les frontières, mais aussi en tant que revuiste passionnée, lié à un grand nombre de livraisons poétiques, théoriques, artistiques, et ayant lui-même co-fondé la revue d’avant-garde TXT (1969-1993), avec la volonté de démarquer un espace éditorial différentiel par rapport à Tel Quel. Le fil conducteur de la langue, tant ouvertement réfléchie par l’écrivain dans ses essais ou ses fictions, récits et poèmes, s’imposait. La présentation complète sur le blog Prigent : ici. ► Les 17 et 18 juin à Montreuil : Prigent, Pennequin, Espitallier... La Cie Ça Va Sans Dire vous invite à découvrir LANGUES et autres poésies contemporaines... Mise en scène : Trelohan Thomas - Direction d'acteur : Laura Flahaut Avec : Thomas Trelohan (Comédien), Louis Fatus (Violoncelliste) Partir d’une envie, une envie de partager des textes, de partager la découverte de la poésie contemporaine pour parler de l’homme éclaté, dans un monde en éclatement, rempli de petites histoires, de petits trous. Voilà, avec la poésie, faire un portait de lacunes dans des langues subjectives, dans un voyage avec les poètes d'aujourd'hui. Oui, des poètes qui habitent leurs langues, ne la subissent plus, sortent de la communication pour nous parler, nous partager leurs révolutions intérieures. Corpus de textes : Jean Pierre Siméon « À l’impossible on est tenu » Christian Prigent « Commencement » (extrait) Charles Pennequin « L’armée Noir Vol n° 1 » et « La ville est un trou » Ritta Baddoura « Parler étrangement » (extrait) Jean Michel Espitalier « En Guerre » (extrait) Rémi Checchetto « Là où l’âme qui se déchire un peu mais pas toute » (extrait) Élodie Petit « Va t faire baiser ailleurs » Le Samedi 17 Juin à 20h30 Le Dimanche 18 Juin à 19h Studio Albatros 52 Rue du Sergent Bobillot, 93100 Montreuil Metro: Ligne 9 Croix de chavaux PLAN ET SITUATION Renseignements et Contacts : Tél. 06.58.41.15.31 trelohan.thomas@gmail.com Lien du site de la compagnie: https://cavasansdiresite.wordpress.com/ ► Jeudi 22 juin de 18h30 à 20h00 Yves Charnet entre prose & poésie : l'autofiction comme geste lyrique ? En dialogue avec Dominique Rabaté. De "Proses du fils" à "Dans son regard aux lèvres rouges", Yves Charnet n’a cessé de mettre en mots une autobiographie lacunaire, hantée par l’absence du père, dont chaque livre assemble les bribes. Cette autofiction de soi s’écrit en prose, faute de mieux, dans le parrainage de la poésie dont elle porte la nostalgie, dans le sillage d’un blues jazzé où le Je cherche son échappée lyrique. C’est sur ce désir de poésie et ce qu’il transforme de l’écriture autofictionnelle d’impudeur et d’aveu que portera l’entretien. Dominique Rabaté Ancien élève de l'ENS (1983), Yves Charnet est agrégé de Lettres Modernes, il a soutenu, en 1995, une thèse dirigée par Jean Delabroy et intitulée "Figurer l'énergie, Baudelaire écrivain du visuel". Il vit & travaille à Toulouse depuis 1996 où il a fondé le module d'Arts & cultures à l'ISAE/SUPAERO. Après avoir beaucoup écrit & colloqué sur la littérature extrême-contemporaine à partir de ses principaux prosateurs & poètes, il se consacre, depuis 2010, au chantier lyrique de son "autofiction sans fin" inauguré en 1993 par la parution remarquée de "Proses du fils". Amateur de jazz & de tauromachie, sa passion pour la chanson française dans tous ses états s'est particulièrement illustrée par des amitiés considérables avec Claude Nougaro & Serge Lama. François Rannou va consacrer, dans le second numéro de la revue "Babel heureuse" (à paraitre à l'automne 2017) un important dossier à son travail d'écrivain de l'intime entre prose & poésie. Derniers livres parus : "La tristesse durera toujours" (La Table Ronde, 2013) ; "Le divorce", Belin, coll. "L'Extrême Contemporain", 2013 ; "Quatre boules de jazz, Nougasongs", Alter Ego, coll. "Jazz Impressions", 2014 ; "Dans son regard aux lèvres rouges", Le Bateau Ivre, 2017. à la Mel – 67, bd. de Montmorency – Paris 16 Entrée libre et gratuite - réservation obligatoire au 01 55 74 60 91 // la Mel – t. 01 55 74 60 90 – ► Jeudi 22 juin à 19H30 : rencontre avec trois auteurs de Lanskine à la Librairie Texture (94, avenue Jean-Jaurès 75019 Paris). Organisé par les éditions Lanskine : Trois autrices, Sereine Berlottier, Séverine Daucourt-Fridriksson et Lucie Taïeb, lisent à la librairie Texture leurs textes ou traductions fraîchement parus chez Lanskine, en présence du poète Pierre Drogi qui conduira l'ensemble grâce à ses sensibles-simples-et-précieuses-impressions. Il s'agira de ruptures, de montagnes, de perte, de désir, d'Islande, de voix... d'un équipage entier qui vous attend, l'impatience à son comble. ► Jeudi 29 juin à 19H : clôture des États généraux de la poésie à la Sorbonne avec les Invisibles, amphi Descartes (75005). Lecture de Claude Ber, Geneviève Huttin, Vannina Maestri, Roxana Paez, Véronique Pittolo et Anne Talvaz ainsi que de textes de leurs invitées invisibles...

    0 0
  • 03/04/18--11:48: [News] News du dimanche
  • band-newsdimanchebis
    En ce premier dimanche de mars, RV avec deux festivals importants, EXPOÉSIE + "Camouflages" (organisé par Pan! à Limoges)... Mais tout d'abord, l'agenda printanier de Christian Prigent... Mais aussi : Mathieu Brosseau, Sandra Moussempès, François Rannou... AGENDA printanier de Christian PRIGENT ► À lire, de Christian PRIGENT : "Sonnets Les Mâtines", revue Catastrophes ; "La Poésie sur place" (entretien avec Olivier Penot-Lacassagne), dans Olivier Penot-Lacassagne & Gaëlle Théval dir., Poésie & performance, éditions Cécile Defaut, février 2018, p. 175-187. ► A Dunkerque : le dimanche 18 mars, à 15 h, à lmoussema Halle aux Sucres, route du Quai Freycinet, Dunkerque (03 28 64 60 63). Lecture, avec Vanda Benes. Dans le cadre des « Dimanches des Arts Urbains ». www.halleauxsucres.fr   ► A Strasbourg : le vendredi 23 mars, à 17 h, à la librairie Kleber, 1, rue des Francs-Bourgeois, Strasbourg. Autour de Chino aime le sport (P.O.L, 2017). Lecture et discussion. Avec Vanda Benes. Dans le cadre du festival POEMA (03 83 25 26 45, cieescalier@free.fr) ► A Paris : le samedi 24 mars, à 17 h, à la bibliothèque universitaire Sainte-Barbe, 4 rue Vallette, 75005-Paris (01 56 81 76 00.) Lecture et discussion. Avec Vanda Benes. Dans le cadre de « La Poésie au corps ». Réservations : bsb-invit@liste.univ-paris3.fr ► A Binic : le samedi 31 mars et le dimanche 1er avril, au Festival « Les Escales », 2 Quai de Courcy, 22520-Binic (secretariatdesescales@gmail.com). Signature, lecture, discussion. ► A Paris : le samedi 07 avril, à 18 h, à la Maison de la Poésie de Paris, 157 Rue Saint-Martin, 75003 Paris (01 44 54 53 00). Autour de Christian Prigent, Trou(v)er sa langue, actes du colloque de Cerisy « Christian Prigent ». Table ronde avec Alain Frontier, Bénédicte Gorrillot, Christophe Kantcheff, Fabrice Thumerel. Lectures avec Vanda Benes et Charles Pennequin. Réservation : www.maisondelapoesieparis.com   ► A Caen : le samedi 14 avril à 17 h, à l’Artothèque, Palais Ducal, Impasse Duc Rollon, 14000-Caen (02 31 85 69 73). Lecture et discussion. Avec Vanda Benes. Libr-événements ► Du 7 au 24 mars 2018, 17e Festival EXPOÉSIE à Périgueux, dont vous trouverez ci-dessous l'essentiel du programme. Pour plus d'infos : ici. 07/03/2018 11 h 30 Lecture de Tita Reut Librairie les Ruelles, Périgueux 07/03/2018 14 h 00 Cinéma jeune public : « Paul Éluard - 13 films-poèmes » Cap Cinéma, Périgueux 07/03/2018 18 h 30 Conférence d’Emmanuèle Jawad + documentaire de Laurence Garret Médiathèque de Trélissac, Trélissac 08/03/2018 12 h 30 « Jeudi du Musée » : rencontre avec Joël Ducorroy, Musée d'art et d'archéologie du Périgord, Périgueux 08/03/2018 18 h 00 Vernissage de Carole Lataste + performance Galerie L’App’Art, Périgueux 08/03/2018 19 h 00 Vernissage de Fred Lagarde + expo « créations poético-plastiques » Centre culturel de la Visitation, Périgueux 08/03/2018 20 h 00 Soirée de créations poético-gastronomiques Préfecture de la Dordogne, Périgueux 09/03/2018 10 h 00 « Cinexpoésie » Lycée Jay de Beaufort, Périgueux 09/03/2018 14 h 00 - 19 h 30 Salon des Revues et des petits Éditeurs de Création + performances et animations Musée d'art et d'archéologie du Périgord, Périgueux 10/03/2018 11 h 00 - 18 h 00 Salon des Revues et des petits Éditeurs de Création + performances et animations Musée d'art et d'archéologie du Périgord, Périgueux 10/03/2018 19 h 30 « Bouche à oreille », cabaret de poésie gourmande Guinguette de Barnabé, Boulazac 13/03/2018 20 h 00 « Paterson », film de Jim Jarmusch Cap Cinéma, Périgueux 14/03/2018 17 h 30 Remise des prix Expoésie Jeunesse + lecture + vernissage Médiathèque Pierre Fanlac, Périgueux 15/03/2018 19 h 00 « Noir », d’après Christophe Tarkos, par Flore Audebeau et David Chiesa Galerie verbale Le Paradis, Périgueux 16/03/2018 16 h 30 Dédicace de Jean-Pierre Bobillot Libraire la Mandragore, Périgueux 16/03/2018 18 h 30 Film : Bernard Heidsieck, la poésie en action L'Arche, Périgueux 16/03/2018 21 h 00 Concert de Forever Pavot Le Sans Réserve, Périgueux 17/03/2018 10 h 00 Rencontre avec Véronique Vassiliou Château des Izards, Coulounieix-Chamiers 17/03/2018 14 h 00 « Poésie ville secrète » Couloir de bus face à la Tour Mataguerre, Périgueux 17/03/2018 16 h 45 « Le journal du brise-lames » + vernissage de Hey! Espace culturel François Miterrand, Périgueux ► Jeudi 8 mars à 19H30, Librairie Charybde (129, rue de Charenton 75012 Paris) : rencontre avec Mathieu Brosseau pour son dernier livre, CHAOS. ► Du 9 au 31 mars à Limoges : Camouflages ► Dimanche 18 mars à 16H : lecture de Sandra Moussempès, organisée par la Kunsthalle Centre d’art contemporain de Mulhouse. Réservations : 03 69 77 66 47. La Fonderie | 16 rue de la Fonderie – Mulhouse ► Samedi 24 mars, 17H, à l'occasion de la sortie du prochain livre de François Rannou, La Pierre à trois visages (d'Irlande), RV à L'Anachronique :

    0 0
  • 03/22/18--12:53: [News] Libr-News
  • band-kaleidoscope
    Avant de noter les tout prochains Libr-événements à réserver ("Poésie au corps", Brosseau/Mellano, Christian Prigent à la Maison de la poésie) , commençons avec les sonorités de Sandra Moussempès... ► Vidéo de la dernière performance de Sandra Moussempès : "Écrire l'art" (Kunsthalle de Mulhouse, 18 mars 2018). ► Samedi 24 mars à 17H, Université de Paris III : Poésie au corps ► Rappel :    ► Samedi 07 avril, à 18 h, à la Maison de la Poésie de Paris, 157 Rue Saint-Martin, 75003 Paris (01 44 54 53 00). Autour de Christian Prigent, Trou(v)er sa langue, actes du colloque de Cerisy « Christian Prigent ». Table ronde avec Alain Frontier, Bénédicte Gorrillot, Christophe Kantcheff, Fabrice Thumerel. Lectures avec Vanda Benes et Charles Pennequin. Réservation : ici. Avant des lectures détonantes, la soirée débutera par une table ronde où, en synergie avec Christian Prigent, quelques participants au volume collectif issu du colloque de Cerisy aborderont de façon inattendue l’œuvre majeure de cet escripteur qui troue le mur des discours dominants qu’on appelle « réalité », ce Moderne carnavalesque à la sauce TXT qui dégèle Rabelais pour parler caca, ce sexcriveur qui aime taquiner un Eros cosmicomique... 18h - Table-ronde avec Alain Frontier, Bénédicte Gorrillot, Christophe Kantcheff, Christian Prigent & Fabrice Thumerel 20h - Lectures de Charles Pennequin et du duo Christian Prigent & Vanda Benes      À lire - Bénédicte Gorrillot et Fabrice Thumerel dir., Christian Prigent : trou(v)er sa langue, Hermann, 2017. Christian Prigent, Ça tourne. Notes de régie [Carnets de Grand-mère Quéquette, Demain je meurs et de Météo des plages], éditions de l'Ollave, 2017. - Chino aime le sport, P.O.L, 2017. Charles Pennequin, Les Exozomes, P.O.L., 2016.    

older | 1 | (Page 2)